Qui sommes-nous ?

Margot Morgiève
Psychologue clinicienne, sociologue
CERMES3 - équipe CESAMES
Université Paris Descartes
45 rue des Saints-Pères
75006 Paris
&
ICM - équipe BEBG
Hôpital de la Salpêtrière
47-83, boulevard de l'Hôpital
75013 Paris
01 57 27 43 95
margot.morgieve-mas@inserm.fr
Biographie

J’ai travaillé durant 3 ans comme psychologue clinicienne auprès d’adolescents et d’adultes souffrant de troubles psychotiques.

J’ai ensuite été doctorante à l’Institut du Cerveau et de la Moelle épinière (ICM) dans l’équipe BEBG dirigée par le docteur Luc Mallet.

J’ai mené un projet « Partenariat Institution-Citoyen pour la Recherche et l’Innovation » (PICRI) en collaboration entre l’équipe BEBG et l’Association Française de personnes souffrant de trouble obsessionnel compulsif (TOC) et de leurs proches (AFTOC). J’ai mis en place, coordonné et supervisé un protocole de recherche longitudinal visant à évaluer l’efficacité d’un traitement innovant (utilisant des outils psychopédagogiques informatisés) en thérapie cognitive et comportementale (TCC) pour les patients atteints de TOC de vérification (qui fait l’objet d’un article scientifique). J’ai été la responsable scientifique de cet essai clinique sur les modifications de l'activité cérébrale des patients atteints de TOC durant une TCC.

J’ai également mené une enquête en ligne afin d’étudier les représentations du TOC qu’en ont les patients, les proches, les professionnels de la santé et le grand public (cette enquête fait l’objet du chapitre d’un livre).

J’ai réalisé une thèse de sociologie des sciences bi-disciplinaire dont l’objectif était de rapporter le processus de fabrique de savoirs scientifiques par une approche ethnographique et l’observation d’une équipe de « big-neuroscientifiques » qui a également fait l’objet d’un article.

J’ai ensuite été chargée de recherche pour mettre en place le RéseAu De centres experts des troubles Anxieux- TOC- Résistants (RADAR) basé sur la collaboration de 14 services hospitalo-universitaires disposant d’une expertise clinique reconnue dans le domaine des TOC sévères et résistants.

J’ai réalisé une étude qualitative en vue d’améliorer un dispositif de veille des conduites suicidaires (protocole « Algorithme après une TS » - ALGOS).

Je suis actuellement post-doctorante en sociologie au centre de recherche, médecine, sciences, santé, santé mentale, société (CERMES3) et à l’ICM et membre du comité de rédaction et rédactrice de la Newsletter du Congrès Français de Psychiatrie.

 

Rôle dans le projet

Mes liens privilégiés avec l’association de patients atteints de TOC et de leurs proches (l’AFTOC), et mon intégration au sein du réseau des professionnels cliniciens et chercheurs qui évoluent dans le champ de la prise en charge du TOC me permettent de faire le lien entre les différents acteurs de ce projet basé précisément sur la rencontre des personnes présentant des TOC, de proches de ces personnes, de sociologues, ergothérapeutes, professionnels du soin (psychiatres, psychologues), chercheurs en neurosciences et ingénieurs.

Mon expérience de la supervision de protocoles longitudinaux me permet d’assurer la faisabilité de ce projet en effectuant notamment les démarches légales et administratives afin qu’il soit validé par la Commission Nationale de l'Informatique et des Libertés (CNIL) et le Comité d'Évaluation Éthique de l'Inserm (CEEI).

Mon rôle principal est de mener une étude de terrain basée d’une part sur  des entretiens semi-directifs de type anthropologiques avec des personnes présentant des TOC et leurs proches et d’autre part sur des observations participantes approfondies afin de réaliser des monographies ethnographiques des personnes présentant des TOC. Ces entretiens et ces observations visent à définir de façon personnalisée quelles sont les situations de handicap auxquelles se confrontent les personnes présentant des TOC et leurs proches.

Enfin, je participe au processus de conception participative en animant notamment ce site d’innovation participative.