Qui sommes-nous ?

Céline Gehamy
Étudiante en design industriel, spécialisée en design de produits
Strate- École de Design
27, avenue de la Division Leclerc
92310 Sèvres
c.gehamy@hotmail.fr
Biographie

Actuellement en 5ème année de design industriel spécialisée en design de produits, je me suis intéressée aux TOC suite à la rédaction de mon mémoire de fin d’étude qui portait sur : « le détail, indice révélateur de l’ensemble ». Le défi principal lors de cette rédaction a été de conflictualiser le fait que le détail pouvait être essentiel comme secondaire : il n’est pas un fragment de l’ensemble mais une partie intéressante du tout. Après avoir rencontré de nombreuses personnes (criminologues, artistes, psychologues, etc.), j’en suis arrivée à « l’obsession du détail » que j’ai pu relier aux problématiques obsessionnelles compulsives, dont les TOC.  

 

J’ai eu l’opportunité de rencontrer des médecins, psychologues, sociologues spécialisés dans les TOC, afin de récolter des informations permettant de comprendre la situation des personnes présentant ce type de « fonctionnement » et d’étudier les champs dans lequel le design pouvait apporter un bénéfice. L’objectif final de mon projet de fin d’étude a été de créer un objet répondant au problème suivant : comment en tant que designer puis-je aider les personnes souffrant de TOC à affronter leur « obsession du détail ? ».

J’ai choisi de développer plus spécifiquement la dimension thérapeutique, afin d’aider les personnes lors des exercices qu’elles réalisent dans le cadre de leur Thérapie Comportementale et Cognitive (TCC), qui sont souvent des moments difficiles et laborieux. Ma réponse a été de travailler sur la prise de conscience et donc de concrétiser l’anxiété à travers un clip que la personne attache à un bracelet afin de l’accompagner lors des étapes d’une montée d’anxiété. L’idée est que la personne puisse porter cet objet afin de la rassurer et de l’encourager entre ses consultations avec son médecin et/ou son psychologue : chaque exercice est un pas vers la guérison.

Pour accompagner ce produit, j’ai réalisé une application permettant à la personne de visualiser son évolution et de soutenir ses efforts. De plus, j’ai inclus une partie destinée à l’encouragement d’autres personnes présentant des TOC, partant de l’hypothèse que le soutien social et le partage d’expérience sont bénéfiques, dispositif qui a également été étendu aux proches.  

Cet  objet et l’application qui l’accompagne permettent également d’étendre l’accès à cette évaluation en situation aux thérapeutes impliqués, rejoignant ainsi les approches d’Ecological Momentary Assessment (EMA).  

Rôle dans le projet

Mon rôle principal dans le projet est de contribuer à repenser l’environnement des personnes présentant des TOC sévères, grâce à l’analyse de leurs comportements et de leurs habitudes de vie et selon un processus de conception participative, afin de permettre une co-conception de nouvelles solutions d’objets pouvant soulager ces personnes et diminuer l’impact des TOC sur leur qualité de vie et leur participation sociale.

Par exemple, je participerai à la réalisation de prototypes de produits que nous fabriquerons dans un FabLab tels que l’intérieur d’une boite aux lettres sans angle pensée avec une participante afin de réduire le temps de vérification lors de la récupération de son courrier.  Un bâton électrostatique sera conçu pour diminuer le retentissement des rituels liés à la présence de cheveux dans l’environnement. À partir de prototypes réalisés à l’échelle, il sera possible de tester les solutions proposées afin de les faire évoluer avec les personnes et par la suite y apporter des modifications.

Afin de faciliter la projection dans l’environnement des personnes et la conception des objets qui s’y intègrent, je réaliserai un dispositif logiciel 3D qui permettra également de rendre compte de la démarche de l’équipe Altotoc. Je réaliserai une banque d’images d’objets connectés, de symboles de TOC et de zones tocogènes pour pouvoir les implémenter facilement sur les smartphones des participants et dans les visualisations 3D.

Je concevrai également une plate-forme physique adaptable et évolutive permettant d’implémenter les béta-tests des solutions technologiques développées avant leur mise en œuvre en situation écologique.