Comment un pleaser des gens peut moins se soucier de ce que les gens pensent

Une personne émotionnellement sûre est généralement consciencieuse. À l’écoute des autres, il offre de l’empathie et du soutien à ceux qui luttent. Cela donne à la personne la capacité de réconforter, d’aider et de responsabiliser ceux dont elle est proche. Également capable de recevoir le point de vue d’autrui, cette personne résout rapidement les conflits interpersonnels avec d’autres qui partagent cette capacité.

Pourtant, lorsque la conscience entre en surmultipliée, une personne est souvent angoissée de faire, de dire et de réagir de la «bonne» manière. Il ou elle s’inquiète de décevoir les autres et persévère à propos des faux pas relationnels, des problèmes de communication ou des erreurs, se réprimandant pour des erreurs stupides et accidentelles.

Un certain type de personnalité exploite souvent la tendance d’un individu émotionnellement disponible à se réfléchir, ce qui aggrave le problème. Bien que la conscience de soi aide une personne à surveiller les mots et les actions dans une relation, augmentant l’empathie pour les autres, elle peut également créer une vulnérabilité avec une personne qui lutte avec sensibilité et conscience.

Les personnes qui manquent d’empathie et exploitent une personne consciencieuse peuvent être difficiles à détecter parce qu’elles agissent comme si elles avaient à cœur l’intérêt de la personne. Pourtant, ce n’est peut-être pas le cas. Peut-être jaloux d’une personne qui possède des capacités émotionnelles plus profondes, il ou elle peut saisir toute occasion de démolir un individu empathique. Être dans une relation avec ce type de personne peut provoquer une anxiété intense chez les personnes profondément sensibles. Ils sentent intuitivement qu’ils doivent être parfaits pour échapper au jugement et au rejet.

A lire aussi  Pourquoi je suis fou d'éducation

Pour ces raisons, il est important pour un public de prendre en compte quatre stratégies. Tout d’abord, resserrez le cercle. Resserrer le cercle équivaut à déterminer exactement qui est digne de confiance et en sécurité émotionnelle. La liste peut être courte, mais il est essentiel de maintenir la proximité avec les personnes qui ont à cœur l’intérêt supérieur d’une personne. Au lieu d’essayer d’élargir un cercle social, réglez-le. Investissez le plus de temps avec les personnes qui se soucient sincèrement. Éliminez les gens qui bavardent, qui poignardent et en profitent. Ces gens peuvent ne jamais changer.

Deuxièmement, évitez de vous ouvrir à des questions privées à moins qu’une personne ne se soit montrée digne de confiance. Beaucoup de gens apprécient le bien des autres et supposent que chacun possède des intentions altruistes. Cela peut ne pas être réaliste. De nombreux individus peu sûrs d’eux veulent ramasser de la «saleté» sur les autres. Bien que les plaisirs des gens soient généralement authentiques et «portent leur cœur sur leurs manches», cela peut se retourner contre une personne de caractère inconnu. Une connaissance narcissique peut déformer les détails et souiller les informations dans le but de détruire la réputation d’une personne. Il peut également être particulièrement important de s’abstenir de diffuser des questions privées sur les réseaux sociaux. Discuter des difficultés personnelles avec un confident fidèle peut être la décision la plus sûre.

Troisièmement, résistez à tout avec un nouvel ami. Souvent, les plaisirs des gens sont excités et flattés quand quelqu’un les aime. Ils s’emballent et font des faveurs au nouvel ami afin de prouver leur loyauté. Le nouvel ami, cependant, exploite peut-être sa bonne nature et son désir de plaire. C’est agréable de se connecter avec quelqu’un, mais solidifier la relation lentement et de manière réfléchie peut empêcher une personne d’être manipulée.

A lire aussi  Comprendre la personnalité passive-agressive | La psychologie aujourd'hui

Quatrièmement, tout le monde dit et fait parfois des bêtises. Il peut sembler que tout le monde est parfait, impeccable et impeccable, mais ce n’est pas vrai. Les glissades de langue ou les défaillances momentanées de la logique sont HUMAINES. Les êtres humains sont glorieusement imparfaits et, espérons-le, empathiques et compréhensifs des imperfections des autres. Si une erreur n’était pas malveillante ou n’avait pas l’intention de blesser autrui, délectez-vous-en. Les fautes sont universelles et même les personnes les plus intelligentes de la planète disent des choses «stupides».

Cinquièmement, comprendre les fondements d’un besoin de plaire. La tendance peut résulter d’une relation d’attachement avec un soignant. Par exemple, un parent qui donne continuellement la priorité à ses propres sentiments comme étant plus importants que ceux d’un enfant. Il ou elle demande à l’enfant de ressentir la même chose à propos des problèmes. Si l’enfant exprime un sentiment ou une opinion différent, le parent fait honte à l’enfant. L’enfant apprend à étouffer ses propres émotions et à donner la priorité à celles des parents pour éviter d’être honteux et humilié. Il ou elle peut intérioriser ce modèle de relation et devenir un adulte qui néglige ses propres sentiments et s’efforce de s’assurer que tout le monde est heureux.

De plus, un parent égocentrique utilise également la manipulation émotionnelle pour contrôler un enfant. Le parent peut refuser l’affirmation et la validation si l’enfant ne fait pas ce qu’il ou elle veut. Par exemple, Valerie travaille dur pour faire de son équipe de softball, mais sa mère dit clairement qu’elle pense que Valérie devrait jouer au football comme elle. Quand Valérie se rend dans la cuisine pour partager la nouvelle, sa mère hausse les épaules et s’en va désintéressée. Valérie est écrasée et blessée. Elle décide de quitter l’équipe de softball et de sortir pour le football, même si elle n’aime pas le sport, afin d’obtenir l’affirmation de sa mère. Valérie peut devenir une adulte qui croit qu’elle doit sacrifier des aspects d’elle-même pour chasser l’acceptation et l’approbation des gens.

A lire aussi  6 façons de transformer la jalousie en joie

L’empathie, la conscience et la conscience de soi favorisent la proximité, l’amour, la guérison et l’autonomisation. Ce sont des qualités essentielles pour maintenir des relations solides et saines. Ils peuvent cependant causer des problèmes si une personne n’est pas consciente des inconvénients. Protégez le cadeau et soyez prudent. Le cœur d’or d’une personne a du pouvoir mais crée également de la vulnérabilité. Une prise de conscience de cela peut aider.