Comment la journalisation peut vous aider à dormir

  Dean Drobot/dépôt de photos

Source : Dean Drobot/photos de dépôt

Enfant, avez-vous déjà tenu un journal ou un journal intime ? Eh bien, la journalisation du sommeil est quelque chose d’un peu différent.

Pendant l’enfance, nous avons peut-être utilisé la journalisation pour écrire sur notre vie et nos expériences quotidiennes, y compris nos rêves, nos objectifs et nos inquiétudes. Cela vous a peut-être donné une certaine tranquillité d’esprit d’intérioriser ce que vous pensiez et vous a aidé à donner un sens aux choses en vieillissant.

Même au-delà de notre enfance, nous sommes souvent aux prises avec l’anxiété, l’inquiétude et les pensées qui s’emballent. Ces pensées peuvent être accablantes et peuvent inhiber notre vie quotidienne et avoir un impact négatif sur notre sommeil. Mais ils n’ont pas à le faire.

Écrire vos pensées dans un journal peut être un moyen très efficace de traiter vos sentiments. Non seulement cela, mais la tenue d’un journal peut vous aider à reconnaître les pensées et les comportements improductifs ou négatifs, et vous aider à réagir à ces comportements d’une manière plus constructive. Et lorsque vous pouvez gérer le stress de la vie de manière positive, il est beaucoup plus facile de bien dormir la nuit.

Qu’est-ce que la journalisation du sommeil ?

La journalisation du sommeil consiste simplement à enregistrer vos pensées et vos sentiments quelques heures avant de vous endormir chaque nuit. Cela peut sembler similaire à la tenue d’un journal de sommeil, d’un journal de sommeil ou d’un journal de rêves, mais il existe des différences clés entre eux.

A lire aussi  Battre la mauvaise habitude de blâmer les autres

Les journaux de sommeil et les journaux de sommeil sont destinés à suivre vos habitudes de sommeil plutôt que vos pensées. Un journal de rêves est exactement ce à quoi cela ressemble : un compte rendu écrit de vos rêves ou de vos cauchemars. Toutes ces activités servent leurs propres fins et peuvent être très utiles pour un meilleur sommeil en fonction de vos besoins.

Il n’y a pas de bonne ou de mauvaise façon d’aborder l’écriture au coucher – tant que vous êtes capable de pratiquer la pleine conscience et d’écrire ce que vous ressentez, vous êtes bien parti. Mais si vous ne savez pas par où commencer, il existe des moyens simples de vous aider à prendre l’habitude d’écrire.

Qu’écrivez-vous dans un journal du sommeil ?

La situation de chaque personne est unique, il est donc important de centrer votre écriture sur vos expériences spécifiques et d’être aussi ouvert et minutieux que possible. Même dans cet esprit, vous vous demandez peut-être encore comment organiser vos pensées sur papier. Suivre une invite d’écriture peut être un moyen très utile de le faire – les invites d’écriture vous encouragent à réfléchir de manière critique et à vraiment réfléchir à vos pensées, plutôt que de simplement les noter sur une page.

Si vous ne savez pas quoi écrire, essayez certaines de ces suggestions.

1. Évacuez les inquiétudes et les frustrations de votre journée

La colère, l’inquiétude et la frustration sont des réponses naturelles et saines au stress de la vie, mais il est important de les libérer de manière saine. Tenir un journal est un excellent moyen de se défouler et d’évacuer une partie de la colère que vous ressentez. Écrire vos pensées fâchées ou désagréables peut vous aider à les comprendre et à créer un sentiment de catharsis que vous ne pouvez pas obtenir en refoulant vos émotions.

A lire aussi  Expériences négatives de l'enfance et cauchemars

Cela vaut également la peine de documenter les expériences troublantes ici afin que vous puissiez examiner pourquoi elles vous affectent et comment vous pouvez y répondre ou les dépasser.

2. Tenez un journal de gratitude

De l’autre côté de la médaille, vous pouvez garder une trace des choses qui vous rendent heureux. Réfléchir à ce qui vous apporte de la joie peut vous aider à être d’humeur plus positive, ce qui peut également être bénéfique pour votre santé physique, votre santé mentale et pour un meilleur sommeil.

Considérez une expérience ou un événement positif qui s’est produit récemment et assurez-vous de noter pourquoi cela vous apporte du bonheur. Un peu de positivité supplémentaire dans votre vie peut vraiment vous aider à passer une meilleure nuit de sommeil.

3. Faites une liste de choses à faire

Écrire une liste de choses à faire peut sembler accablant si vous avez beaucoup à faire, mais c’est vraiment utile pour calmer les pensées anxieuses et vous aider à vous vider la tête chaque nuit.

Commencez par compiler les tâches inachevées que vous devez accomplir demain, grandes ou petites. Non seulement cela vous fournit une liste claire d’intentions pour le lendemain, mais cela vous aide également à suivre vos progrès et élimine l’anxiété de réfléchir à toutes ces tâches lorsque vous essayez de vous coucher.

Vous pouvez suivre ces invites autant ou aussi peu que vous le souhaitez – l’important est que vous écriviez.

Remarque : si vous faites une liste de choses à retenir ou une liste de gratitude, vous pouvez le faire au lit ou juste avant de vous coucher. Mais si vous pratiquez la journalisation comme décrit ci-dessus, essayez de le faire juste après le dîner ou deux à trois heures avant d’aller au lit afin d’avoir suffisamment de temps pour traiter.

A lire aussi  Comment adopter une approche intégrative des maladies rénales

Ce n’est peut-être pas toujours une habitude facile à prendre, mais tenir un journal avant de se coucher peut vraiment faire la différence si vous avez du mal à passer une bonne nuit de sommeil. Si vous êtes préoccupé par les soucis nocturnes, essayez-le. Un bon sommeil et une tranquillité d’esprit renouvelée pourraient être à quelques minutes seulement.

Fais de beaux rêves,

Michael J. Breus, PhD, FAASM

Le docteur du sommeil